Posts tagged art

MonuLight #6.5 “S” Toluca, Mexique.

0

 

 

F16 75′

300 M2

MonuLight Toluca Mexique MexicoLes hauteurs de Toluca

MonuLight Mexique LUCESDétail

MonuLight S MexicoDétail

DSC04529---Détail

DSC04526--- DSC04526 DSC04526--

 

“Royale Voie lactée”, Monulight #1 The biggest light-painting in the World.

0

Hier soir en baissant la tête, j’ai vu… Les étoiles !!! ….

“Royale Voie lactée”, Monulight #1, 150 lighters, 500 m2, light-painting monumental, performance collective, Basilique de Saint-Denis, Saint-Denis, France, 2011
Hier soir en baissant la tête, j'ai vu… Les étoiles !!! ….

 

 

Hier soir en baissant la tête, j’ai vu… Les étoiles !!! ….
Toutes vos lumières, vos cris, ça serrait le coeur et piquait les yeux…
Enorme ce qui s’est passé ! Humainement & artistiquement.
Ce light-painting monumental a été possible grâce à vous toutes et tous !
Vous n’imaginez même pas à quel point ça me touche ! Vous avez donné énormément devant cette Basilique de Saint-Denis ! Le résultat est à la hauteur du défi ! de la qualité, de l’excellence !
La voie royale… : cette perf m’a montré d’autres horizons, J’espère les partagé avec vous, et qu’il y ai d’autres MonuLight à travers le Monde.
Merci à vous, merci à ceux qui on bossé pour que ça se fasse, merci à ceux qui ont relayé l’info et pour finir merci à cette force naturelle , la lumière !
La Voie royale est ouverte…
Qu’attend-on pour classer Saint-Denis au patrimoine mondial de l’UNESCO ?
Le projet d’inscrire la basilique de Saint-Denis et sa nécropole royale au patrimoine mondial de l’UNESCO semble bloqué alors que la basilique est la première église au monde construite dans le style gothique.
 

basilique-night

“MonuLight #1″ /// La Basilique de Saint-Denis. Vendredi 21 octobre 2011 à 19h30. Voir le teaser.

0

[youtube NkYXoZaP0bI 510 280] (more…)

Le Light-painting, l’art de peindre à la lumière… par Marko

0

La lumière est essentielle à la photographie (du grec phôtos=lumière et graphein=écrire).

Cette définition est doublement utile pour décrire ma technique : dans un espace semi obscur, j’utilise plusieurs sources lumineuses de couleurs et de formes diverses pour créer une image qui n’existe durablement que grâce à son enregistrement photographique. Tel un samouraï des temps moderne, je découpe l’obscurité à la lumière, en adéquation avec ma respiration, le son qui me transperce, l’espace dans lequel je me trouve, le mouvement des gens qui évoluent dans mon espace.

 

• La technique

Photographier de nuit nécessite un long temps de pose durant lequel une personne qui bouge devient floue. Et lorsqu’une personne traverse rapidement le champ photographique, elle n’est pas visible sur l’image. De la même façon, selon sa durée, sa forme, sa conduite, un point lumineux qui bouge forme un trait plus ou moins long, plus ou moins large, plus ou moins droit ou arqué.

Appliquant ce principe, je dispose de quelques dizaines de secondes, et pas plus, pour tracer à la lumière une calligraphie abstraite propre à mon style de peinture.

Le light-painting me permet de créer des ambiances nouvelles et artificielles mettant en scène des paysages urbains, des portraits, des objets, et quelques fois les trois sujets en même temps.

 

• L’historique

En 1999, en voyant une photographie qui représentait une traînée de lumière laissée par les phares d’une voiture, il me vint l’idée de tracer des calligraphies avec des lampes torches. Ma première photo réussie, j’ai recommencé à compliquer la réalisation en me mettant en scène au milieu de mes formes lumineuses.

Ce n’est que quelques années plus tard que j’ai découvert le travail du photographe américain Man Ray et plus précisément un cliché de 1934 sur lequel on le voit traçant des formes lumineuses devant lui. En 1949, le photographe Hongrois Gjon Mili utilisa la même technique pour faire un portrait de Picasso dessinant un centaure. Dans les années 1970, l’artiste Eric Staller s’intéressa aussi à ce genre photographique en incluant ses « lightubes » à des paysages d’architecture.

 

• Le light-painting en video temps réel

 

Un logiciel de traitement d’images en temps réel Une caméra capture

En 2003, à l’exposition “Image par image” organisée par le CDT à Montreuil, je fais ma première performance de light-painting en vidéo temps réel  en traçant des calligraphies lumineuses superposées aux images de Jean-Jacques Grezet.

En 2008 pour le besoin de la création du spectacle “Mayakkam” (prix de la création “Bains numériques 2008″), en collaboration avec Cyrille Brissot, nous créons un soft spécial “light-painting” qui s’appel “Comme into my light”. Désormais l’obscurité quasi absolue n’est plus obligatoire et il m’est possible de tracer mes calligraphies et de me déplacer dans un espace même éclairé. Les danseuses peignent avec leurs mouvements et vêtements en traversant des couloirs lumineux sur scène. Le retour sur écran est immédiat, interactif. Les possibilités de performance-live sont démultipliées…

 

• Les lampes

Depuis 1999, je ramène de mes différents voyages toutes sortes de lampes… je fabrique et fais fabriquer des lampes afin d’obtenir différents effets lumineux.

Mes lumières de prédilection sont les LED, en effet, elles sont de plus en plus puissantes et consomme de moins en moins. Je possède des sabres et pointeurs RVB (rouge, vert, bleu) ce qui permet un gain de temps réel…

 

• Lighter la planète

J’ai pour ambition de lighter notre planète… Mon tour du monde à déjà commencer :

USA, Californie, Texas, Brésil, Japon, Égypte, Cambodge, Chine, Inde, Kazakhstan, Mongolie, Maroc, Tunisie, Allemagne, Belgique, Espagne, France, Pays-Bas, Pologne, Suisse, UK, Caraïbes, Guadeloupe, Arabie Saoudite, Émirats arabes unis, République dominicaine, Saint-Martin

 

Marko, le “french lighter”.

 


Go to Top